Samedi 10 Septembre 2016. La fameuse journée clé de 2016. Les Jeux Paralympiques d’un côté mais ici on va plus insister sur l’autre course majeure de cette saison pour notre équipe Filles en D3 Triathlon et donc pour le club : La Finale des Championnats de France de Triathlon de Division 3. Souvenez-vous, elles sont d’ailleurs arrivées au club pour ça, Fany et Faustine, pour aider Amandine, pour créer une entité « Laval Triathlon Club » et rivaliser avec les meilleures équipes de D3. Fany, Faustine & Amandine partent en campagne ce samedi pour montrer du noir et orange sur la scène du triathlon national avec cet objectif, l’accession à la 2ème division.

Régis Mahé les suis tout l’été. On essaie de maintenir un maximum les regroupements clubs avec les gars au nom de cet engouement ressenti depuis Sablé et Jard/mer, voir même depuis les duathlons ! Personne n’oubliera le soutien de Faustine spectatrice à St Jean-de-Monts, ni même la participation prématurée de Fany à la saison complète de duathlon ! Catherine et Manu sauvent la mise sur le sélectif régional pour permettre de concilier Duathlon et Triathlon quand les épreuves se croisent.

Félicitations à Gwladys Lemoussu qui vient de remporter la première médaille du triathlon français aux Jeux Paralympique en remportant la médaille de Bronze ce dimanche 11 septembre ! On rappelle aussi, et on félicite, tous les triathlètes qui tous réalisés de belles performances : Yannick Bourseaux (5ème PT4), Maxime Maurel (8ème PT4), Elise Marc (5ème PT2) et bien sûr Stéphane Bahier (5ème PT2) qu'on hâte de recroiser pour qu'il nous raconte son aventure à RIO.

Gwladys Lemoussu : "Je n'étais pas forcément en position de leader et je n’étais pas vraiment attendue. J'allais aux Jeux avec pour seul objectif de faire la meilleure course possible, et de prendre du plaisir. Tout au long de la course, je suis restée dans ma bulle, concentrée sur mon effort jusqu'au bout. Je n'ai rien lâché. A l'arrivée, je n'ai pas réalisé que j'étais médaillée jusqu'à ce que Stéphane Bahier me prenne dans ses bras en me disant "C'est énorme ce que tu viens de faire". C'était juste magique de partager ça avec lui. Je suis très fière de marquer l'histoire de mon sport, surtout en tant que femme paratriathlète"

Trois paratriathlètes étaient au départ, avec Yannick Bourseaux (PT4, plexus brachial), multi médaillé dans les grands rendez-vous internationaux depuis des années (3e au championnat d’Europe 2016 ou encore au championnat du monde et d’Europe 2015) et Stéphane Bahier (PT2, amputé fémoral), lui aussi référence internationale dans sa catégorie avec notamment des titres mondiaux en 2012 et 2013 ou encore une médaille d’argent aux derniers championnats d’Europe, qui pouvaient tous les deux afficher de grosses ambitions. Les deux hommes étaient accompagnés de Maxime Maurel (PT4, pied-bot), 29 ans, qui envisageait un top 8.

Malheureusement, il faudra encore patienter pour voir accrochée une médaille autour du cou d'un Français, puisque nos trois représentants n'ont pas été en mesure de lutter pour le podium sous la chaleur brésilienne.

Dans la catégorie PT2, Stéphane Bahier a pris la 5e place. Le titre olympique est revenu au Britannique Andrew Lewis devant l'Italien Michele Ferrarin (argent) et le Marocain Mohamed Lahna (bronze).

Les courses du matin et de l'après-midi ont fait le plein! Le cadre est plaisant avec la partie natation en rivière, le parcours vélo très plat (à l'exception de la côté située dans le bourg) et le final en course à pied avec quelques jolies montées.

Le plein de participants, de très nombreux spectateurs et une météo ensoleillée.....bref, un dimanche de septembre idéal pour pratiquer le Triathlon. Les couleurs lavalloises étaient bien représentées pour cette 27ème édition.

Les résultats sur le format S :

  • Eric JUHEL (51ème)
  • Christian BRUYAS (81ème)
  • Alain GUILLET (157ème)
  • Alexandre COUBARD (199ème)

Sur le format M de l'après-midi, très belle deuxième de Clarisse LEMAITRE. Jean-Philippe DUVAL prend la 63ème place.

LUNDI 5 SEPTEMBRE 2016 REPRISE DE LA NATATION CLUB EN PISCINE . RENDEZ VOUS 18H20 .

POUR LES NOUVEAUX ADHERENTS LE LAVAL TRIATHLON CLUB VOUS ACCUEILLE LES LUNDI, MARDI ET VENDREDI 18H20 SALLE DES ASSOCIATIONS ( petit portail sur le coté) PISCINE ST NICOLAS.

2490 athlètes ont pris le départ de l’ironman de Kalmar le samedi 20 aout 2016, en Suède, où 18 français se sont retrouvés

Après une natation de 3860m en mer baltique en 1h26mn, dans une eau fraîche (13° en mer mais 18° au port), un parcours de 180 kms plat (point culminant à 50m d’altitude) mais usant sur l’île d’Oland, en 5h50mn et passant par un pont de 6 kms de long, puis un marathon bouclé en 4h07 et qui comptait 8 kms de mauvais pavés, Sylvain Durand a terminé son 15ème iron en 11h38 mn en 976 ème place au scratch et 77ème en 50-54.

La Suède est très jolie, où règne des températures paisibles (18°-20° lors de l’ironman) et est festive. Les suèdois ont sortis leurs salons de leurs maisons et se sont installés dans la rue en musique pour nous supporter au marathon. Aucune place libre.

 

Ce weekend, évènement majeur pour les triathlètes longue distance, le L de Vichy (70.3 Ironman).

4 Lavallois avait coché cette date sur leur calendrier 2016. Emmanuelle Rousseau, Amandine Bodin, Antoine Commère et Nicolas Bayle. Emmanuelle réalise une course pleine et repart de Vichy avec une jolie 10ème place en 30-34 en 5h34. Nicolas presque dans le TOP100 Scratch, 15ème en 35-39 !
Les meilleures perfs du jour reviennent à Antoine et Amandine qui viennent concrétiser un de leurs rêves en récupérant leurs qualifications pour les Championnats du Monde de la discipline en 2017 ! Direction les USA.
Antoine 7ème de sa catégorie. Amandine 2ème ! 4ème Scratch féminin et 1ère Française :)

Voici le résumé de Amandine:

Le 24 juillet je participais aux championnats du monde paratriathlon à Rotterdam.
J'ambitionnais le titre afin de me rassurer 6 semaines avant les jeux paralympiques.
Je réalise une bonne course et termine 3e.

Je sors de l'eau en 3e position et réalise en bonne nat en 11'09. il y avait pas loin de 400m de transition et voulant rattraper mon retard sur l'américain et le britannique, j'ai fait un 400 costaud mais je suis arrivé cramé dans le parc à vélo. Manque de lucidité et incapable de retrouver mon vélo.

Le circuit vélo était très technique, je pense pas loin de 180 virages en 20km et pas 100m de ligne droite. J'ai super bien roulé et bouché mon retard sur les deux premiers (1'15 sur le 1e et 50s sur le second), mais cela reste difficile de faire des écarts sur ce type de parcours.

31 juillet, dernier triathlon mayennais de l'année 2016 et pas des moindres, celui de Château-Gontier !

Les Lavallois se sont déplacés en masse sur cette 2ème édition qui a une nouvelle fois comblé les concurrents !
10 représentants sur le S le matin avec entres autres, la 3ème place de Romain Basset chez les Juniors et 3 TOP30 pour Florent Heinrich (le retour ;) ) , Fabrice Barreau et Sylvain Belhache. Félicitations également à Emmanuel, Gilles, Damien, Jean et Alain.
Sur le M, 12 Lavallois à l'arrivée. Nicolas Bayle et Régis Mahé font respectivement 18 et 20. Xavier Foucoin 51, Jean-Philippe Duval 75, Freddy Gabillard 119, Jacques Morin 160, François Chollet 171 et Jacques Mallet 237.
Belle 4ème place de Clarisse Lemaître chez les filles et 12ème place d'Emmanuelle Rousseau.
Prix de la "régularité dans la performance" pour Cédric Lecourt qui vient conclure à Château-Gontier sa saison de M mayennais à une belle 62ème place et Prix du "premier M" pour Romain Daguin notre duathlète venu s'essayer au triathlon courte distance : 94ème, sec comme on dit. Hervé DUFEU a malheureusement connu un ennui mécanique et a dû mettre le clignotant à droite pour se contenter d’encourager les copains.

Il existe peu d'épreuves en contre la montre par équipe. Celle d'Angers le 23 juillet dernier était l'occasion de qualifier une équipe féminine et une équipe masculine pour la coupe de France des Clubs le 8 octobre prochain à La Roche Sur Yon. Chose faite et avec la manière pour les filles. Récit ...

Composée de 3 filles : Fany Helleux Boutier, Faustine Fillon et Emmanuelle Rousseau, l'équipe des Lavalloises s'est organisée avant la course pour défendre du mieux possible les couleurs du club. Constat : je (Emmanuelle dit Manu) suis la moins forte dans toutes les disciplines. Comme le classement s'effectue sur la 3ème de l'équipe et que nous ne sommes que 3, la course va se jouer sur ma forme.