Le week-end dernier se déroulait le 26e triathlon international de Saint-Calais. Organisé par l’association Anille Braye Omnisports Intercommunal, ce wee-kend de triathlon comportait 3 épreuves. Alors que le samedi était réservé à un triathlon format Sprint par équipe, sélectif pour la coupe de France des clubs, le dimanche en plus d’une épreuve jeunes, des épreuves XS et S venaient compléter le programme.

Présent avec deux équipes (une féminine et une masculine), 10 triathlètes lavallois ont une nouvelle fois cette saison affichés les couleurs du club. À noter également la présence d’Alain Guillet sur l’épreuve du Sprint du lendemain qu’il finira à la 158e place (4e V4).

Pour l’équipe masculine, l’objectif était d’essayer de trouver des repères pour ce nouveau groupe tout jeune. En effet, mis à part Régis Mahé, l’équipe a vécu son baptême du feu dans une compétition par équipe. Et ils s’en souviendront… L’équipe était composée de Julien Côme, Tristan Léger, Sébastien Dexet, Régis Mahé et Gaëtan Vivien.

Dès les 100 premiers mètres de natation, l’hétérogénéité du groupe pose des problèmes. Julien, pas à son niveau habituel, tente de limiter « la casse » mais nous sortons de l’eau en s’étant fait doubler déjà par deux équipes (parti respectivement à 1 et 2 minutes). S’en suit une transition catastrophique pour Gaëtan qui reste bloqué dans sa combinaison et Séb qui chute en tentant de monter sur son vélo… Aller on respire ! Ça va aller mieux ! Malheureusement le groupe en vélo souffre des différences de niveau et des cassures se forment. Et ce qui devait arriver arriva, dans la confusion, un relais mal négocié pour tenter de revenir sur le reste de l’équipe et Sébastien accroche la roue arrière de Gaëtan avant d’aller embrasser le bitume à 40km/h…

Bien que mal en point Séb n’a rien de cassé et n’a pas perdu connaissance. Il insiste même pour qu’on le laisse et qu’on reparte pour finir cette course… On finira le vélo (en mode prudent) donc à 4 avant de partir pour les 3 boucles de la partie course à pied. Tristan, le petit jeune de l’équipe, semble avoir souffert sur le vélo, ce qui l’empêche de courir à son niveau sur la partie course à pied. L’équipe finira par venir à bout de ce triathlon en 1h14 et à une 16e place peu représentative du potentiel des gars ! Cela prouve que le triathlon par équipe reste bien particulier et nécessite une homogénéité entre les triathlètes.

Côté fille, l'entraînement n'avait pas non plus été particulièrement assidu sur le plan collectif, chacune préparant des épreuves différentes pour les mois à venir. Pas d'objectif donc pour l'équipe, si ce n'est de participer, de représenter le club et de profiter du parcours et de cette belle journée ! Les filles ont franchi la ligne d'arrivée ensemble, main dans la main, après 1h44min17sec d'efforts.